THE SEARCHERS



2009-2010, impression digigraphie sur papier photo traditionnel contrecollé sur dibond sous diasec, 86 x 304 cm
collections privées

« Composé à partir de screenshots du film La prisonnière du désert (John Ford, 1956) et du documentaire relatant son tournage, The Searchers présente la vision panoptique d'un paysage évoquant autant les cartes et les peintures hollandaises antérieurs au XVIIe siecle, que la conquête de l'ouest, fantasmée et diffusée par le cinéma américain.
Étendus horizontalement, les differents lieux du tournage se retrouvent condensés sur une géographie unique, celle de la Monument Valley, dont les rochers, sublimés par l'industrie hollywoodienne, s'apparentent à une nouvelle Acropole. Qu'ils soient acteurs ou membres du plateau, qu'ils intègrent la fiction ou qu'ils retrouvent leur statut de star, les sujets de The Searchers se confondent dans la composition faisant coexister réel et fiction, rappelant le role primordial du cinéma americain dans la construction de l'“American dream”. Son titre reprend l'intitulé original du film, utilisé ici comme un jeu de miroir avec les « chercheurs », ces spectateurs de l'oeuvre dont le regard est mise en abyme : les spectateurs regardent des spectateurs qui regardent des acteurs qui sont eux-même des spectateurs etc.
À travers une subtile re-construction picturale, The Searchers révèle ce que contient en creux ce film emblématique du mythe de l'ouest, à savoir le lieu de production d'un imaginaire collectif et d'une idéologie spectaculairement dissimulée. »

Caroline Soyez-Petithomme, 2010



2009-2010, digigraphie printing on traditional photo paper pasted on dibond under diasec 33 7/8 x 119 5/8 in.
private collections

« Composed from screenshots of the movie The Searchers (John Ford, 1956) and the documentary about the filming, The Searchers shows the panoptic vision of a landscape evoking all the cards and Dutch paintings in the seventeenth century earlier, that the conquest western, fantasy and distributed by American cinema.
Lying horizontally, the various film locations are found fused in a unique geography, that of Monument Valley, whose rocky, sublimated by the Hollywood industry, akin to a new Acropolis. They are actors or members of the board, they include fiction or they find their star status, the subjects of The Searchers blend composition that coexist in reality and fiction, recalling the essential role of American cinema in construction of the “American dream”. Its title borrows the title of the original film, used here as a mirror with « researchers », the work of those spectators whose eyes are set into the abyss: the spectators watching the audience watching actors who are themselves even so spectators.
Through a subtle re-build painting, The Searchers shows that this film contains hollow emblematic of the myth of the West, namely the production site of a collective imagination and ideology concealed dramatically. »

Caroline Soyez-Petithomme, 2010
Translation : Frieda Schumann