L'ATELIER FERMÉ



2013, installation constituée de :
lames de bordé et membrures de barque, 35 x 350 cm,
1 tirage par contact sur papier photographique, 38,2 x 46,8 cm,
1 tirage photographique, 32,6 x 32,6 cm,
1 tirage photographique sur toile (roulé) 35 x 350 cm,
1 tirage photographique couleur, 126,6 x 137,7 cm

collection Municipalité de Varengeville-sur-Mer, dépôt au FRAC Normandie Rouen

Cette œuvre, commande publique à l'occasion du cinquantième anniversaire de la mort de Georges Braque, prend sa source dans la figure de l’atelier fermé, cet espace inaccessible au regard et au public.
L’impossibilité de se rendre sur les lieux et de le photographier fût le motif premier du travail ; dans chacune des pièces se joue cette dimension d’une visibilité altérée, transformée ou mise à distance.
Cette figure est le fil qui relie l’ensemble des pièces, du paysage scellé - ou pénétré comme par effraction - au texte micrographié. J’ai pensé cet ensemble comme un agencement, une constellation faite d’un paysage nocturne, d’une falaise, d’une page de texte et d’une photo de famille. Semblable au mur de l’atelier sur lequel des images ou des objets en attente constituent des configurations d’œuvres potentielles - oeuvres dans lesquelles ces objets seront assimilés et transformés. À la différence de l’atelier du peintre, les images ici sont des objets achevés, qui condensent du temps et de l’espace ; chacune constitue une unité irréductible, close sur elle-même. Entre ces images l’œuvre dessine un espace mental, comme un lieu en suspens.

Lire le texte Tombeau, réactivation, à propos de L'atelier fermé



Installation includes :
planking boards and boat members 13 3/4 x 137 in,
1 print with contact on photographic paper 15 x 18 3/8 in,
1 c-print on canvas 13 3/4 x 137 in,
1 print, 12 7/8 x 12 7/8 in,
1 C-print, 49 7/8 x 54 1/4 in,

collection Municipalité de Varengeville-sur-Mer, deposit to FRAC Normandie Rouen